Partager les nouvelles Se désabonner
Les Samedis Artisans : merci | Halloween chez Éloïse| Nouveautés | Fleurs Coupées : Le Calla
Un petit pas pour l'environnement

Ariane C. Arsenault :
La fille de la mer
Bulles et baumes à saveur des Îles

L'histoire d'Ariane C. Arsenault ressemble à celle d'une sirène. Native des Îles-de-la-Madeleine, Ariane est une véritable fille de la mer. Sable, algues, sel de mer, plantes et fruits sauvages, miel et pierres des Îles, les produits de La fille de la mer sont faits à 100% d'ingrédients madelinots.

Vous connaissez le fameux savon du pays ? La grand-mère maternelle d'Ariane en fabriquait avec ses sœurs. S'inspirant de cette recette traditionnelle, Ariane s'est, elle aussi, lancée dans la fabrication de savons. Ceux-ci possèdent toutefois d'étonnantes propriétés. Si certains soulagent le psoriasis ou l'eczéma, d'autres sont spécifiquement conçus pour nourrir, hydrater ou exfolier. Outre leur odeur particulièrement agréable, ils sont aussi beaux à croquer.

Située sur le site historique de La Grave aux Îles-de-la-Madeleine, l'atelier-boutique La fille de la mer offre également savons à mains, baumes pour les lèvres, huiles de massage, bains moussants et savons de rasage. De plus, on y trouve désormais couches lavables, produits d'hygiène féminine écologiques, ainsi qu'une toute nouvelle gamme de produits "maman-bébé".

Les savons, baumes, bols à rasage pour messieurs et huiles de massage de La fille de la mer sont vendus à la boutique Les Trouvailles d'Éloïse.

 

Facebook

Sophie Côté :
Verres et Vitraux de Sophie
Quand le hasard fait bien les choses

Attirée par les arts, et particulièrement le verre, Sophie Côté ne le considérait toutefois que comme un agréable passe-temps.

Conseillère en impression commerciale, en 2004, elle doit toutefois faire face à une importante restructuration et perd son emploi. Disposant de plus de temps, Sophie se consacre davantage à la création. Son médium de prédilection étant évidemment le verre, elle souhaite réinventer l'image du vitrail, en lui offrant une cure de rajeunissement. Or, ses premières réalisations font fureur et on en redemande.

Les Vitraux de Sophie sont créés en 2005. Sophie ne fait alors que de la conception de pièces sur mesure. Toutefois, suite à une rencontre fortuite avec une personne qui partage à la fois ses goûts et aspirations, elle a bientôt envie de pousser plus loin l'exploration.

Ainsi, tables, paravents, abat-jours ou vasques, le verre clair semble soudain s'illuminer sous ses coups de pinceaux. De plus, visage, cheval, fleur ou autres, prennent imperceptiblement forme dans une façon de faire qui s'apparente de plus en plus à de l'art abstrait. Ce que Sophie qualifie d'ailleurs de "peinture intuitive".

Depuis 2009, Verres et Vitraux de Sophie sont offerts au public par le biais de points de vente. Outre la qualité du travail, ceux-ci se démarquent par des agencements et mélanges de couleurs inusités. Mais les admirateurs de la première heure reconnaîtront sans doute la marguerite, toujours bien présente dans les créations de Sophie.

Les miroirs de Sophie sont disponibles aux Trouvailles d'Éloïse.

 

Patricia Boucher : Paprika
Le vitrail vu autrement

Patricia Boucher est fille de pêcheur. Très proche de la nature et soucieuse de l'environnement, elle a d'abord travaillé dans le domaine de l'horticulture, et même été propriétaire d'un restaurant. Avant de se lancer dans le vitrail. Un heureux hasard selon Patricia. Car elle a longtemps cherché son médium. Et, si elle en aimait les couleurs, la transparence et la lumière, les techniques traditionnelles utilisées pour le verre lui semblaient trop rigides. "Les gens ne s'aperçoivent pas toujours qu'il s'agit de vitrail", dit Patricia. Mais lorsque quelqu'un lui a dit un jour que c'était là une façon totalement différente de faire du vitrail, elle a su qu'elle avait réussi.

Pour ses vitraux, Patricia, ou Paprika, affectionne particulièrement les fleurs et les poissons, lesquels sont souvent insérés dans des cadres fabriqués de vieilles fenêtres recyclées. Une façon de joindre l'utile à l'agréable pour cette grande amoureuse de la nature.

À voir aux Trouvailles d'Éloïse.

 

Accédez aux archives d'Éloïse